Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue À Vous !

  • : Mon petit bout de toile
  • Mon petit bout de toile
  • : Mes coups de coeurs, quelques coups de gueule et des petits morceaux de ma vie à partager avec les autres...
  • Contact

Chat alors !

 



Ca, c'était mon gros didou (eddie de son vrai nom)

CLIPO_640x426.jpg

Et voici Clipo, celui qui m'accompagne aujourd'hui !

Recherche

Souvenirs de vacances...

Vous êtes le :
ème visiteur

MADEIRE_640x480.jpg
fleurs-de-ficus_640x426.jpg
LAMENTIN_640x480.jpg
ORANG-OUTANG_640x480.jpg
TUNISIE2_640x480.jpg

 




Articles Des Mois Précédents

4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 08:45
Bien bien...Je ne sais pas si ce sont les hormones de la grossesse mais toujours est-il que m'a pris l'envie de me mettre au tricot. Comme je sais depuis quelques jours que bébé 2 est un p'tit gars, ça aide pour choisir les couleurs.

J'en vois qui rigole dans les derniers rangs, c'est pas sympa !

Je en débute pas complètement puisque j'avais appris le point mousse et le jersey quand j'étais gamine mais j'étais bien incapable de monter mon 1er rang ou de rabattre les mailles une fois l'ouvrage terminé.


Mon 1er essai sera un bonnet pour la naissance (le seul qui me reste de ma puce est rose...).

Pour celles que ça intéresse et qui ne sont pas déjà des pros et celles (ou ceux !) qui cherchent des modèles gratuits pour se lancer, voici une liste de sites qui m'ont aidé à démarrer (on n'a pas toujours une grand-mère sous le coude pour vous apprendre comment faire).

Je vous les place dans mon ordre de préférence, le 1er site donnant des cours vidéo très bien faits (rendez-vous dans la partie assistance pour les cours).

http://www.garnstudio.com/lang/fr/kategori_oversikt.php

http://www.tricotin.com/index.html
Ce 2nd site vous enseigne aussi les bases, donne des cours avancés (les différents points en détail), vous indique comment comprendre les explications (et ça n'est pas du superflus) et présente aussi plein de modèles.

http://www.jeudemailles.com/

http://www.magic-maison.com/tricot,1024.asp1

http://www.enfant.com/votre-bebe-0-1an/puericulture/Bravo-les-tricots-!.html

http://www.abc-tricot.fr/aiguilles-etc.html : là, vous trouverez une vidéo qui vous présente l'arsenal de base pour bien s'équiper.

Mon conseil : les grandes surfaces ne sont pas le meilleur endroit pour vous fournir car pas forcément moins chères (croyez-en mon expérience) et pas très bien fournies.
Une bonne mercerie ou un magasin de tissus vous offriront un grand choix et en plus le conseil.
Faites aussi le tour de vos mamans, grand-mères et autre tantes qui ont sûrement de quoi vous équiper à moindre coût si elles ne tricottent plus elles-mêmes et qui pourront aussi vous donner de précieuses astuces !
J'ai payé 6€ ma première paire d'aiguilles en grande surface (trop pressée que j'étais de commencer) et j'ai vu des modèles à 2€ dans un magasin de tissus....
Autre piste : les vide-greniers ; coup du hasard, le week end où m'est venue cette nouvelle envie j'ai trouvé sur différents stands des aiguilles (1,50€ neuves) et des pelotes de laines (2 pour 1€ qui me semble de belle qualité).
Fouillez aussi sur le net (pour les moins pressées), plusieurs sites proposent du matériel, des kits ou des pelottes de laines plus rares qu'en boutique : pourquoi pas de la laine bio comme ici http://aupetittroupeau.typepad.fr/

Pour d'autres modèles et d'autres sites, fouillez dans les blogs qui regorgent de créations,modèles et autres astuces.

Je ne résiste pas à vous présenter le porte aiguilles que j'avais fabriqué de mes petites mains à l'école maternelle (il a trente ans alors un peu de respect) pour maman (qui me le prête donc avec ses p'tites aiguilles dedans) :



Enfin, môman m'a également prêté le livre sur le tricot de layette que je lui avais offert pour lui annoncer que j'attendais ma 1ère crevette (qui a maintenant 2 ans, ça passe trop vite !).
Il y a dedands des modèles très chou de doudous, turbulettes (faut un certain rythme dans le tricot parce que sinon bébé dormira dans un grand lit quand j'aurai fini !), brassières et petits pulls.

Le livre est fait en collaboration avec Phidar, aux éditions Marie-Claire. Les modèles sont pour enfants de la naissance à 2 ans.

A vos aiguilles !


Repost 0
Published by Choupie - dans Just Me
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 08:19

Nous voici avec le calendrier du mois et nous sommes déjà en automne.
Preuve qu'il reste du travail à faire au jardin, les jardineries qui sont près de chez moi ne désemplissent pas.

De mon côté, il me reste des patissons et quelques tomates à récolter.
J'ai déjà installé mes bulbes de crocus savitus dans un beau pot (ceux qui font du safran !) et je vais passer à l'installation des bulbes de printemps (des p'tits crocus dans la pelouse) ainsi qu'à l'offensive pour regarnir ma pelouse qui peine bien à s'installer sur ma terre plus riche en caillou qu'en azote : une dernière tonte, engrais (bio), regarnissage et arrosages réguliers si la pluie ne vient pas
A ce propos, je vais regarnir avec un gazon "ecolo" de la maison des gazons qui a besoin de peu d'eau, s'enracine et pousse rapidement et contient des micro-trèfles pour enrichir votre terre en azote.

Comme d'habitude, vous cliquez sur l'image pour obtenir la version imprimable !


On ramasse les feuilles mortes au fur et à mesure et direction le compost ou le pied des arbustes.
Il y a bien sur du nettoyage à faire pour ne pas laisser les mauvaises herbes s'installer partout.
Plantez vos 1ers rosiers à racines nues (jusqu'en mars et quand il ne gèle pas) et vos plantes dites de terre de bruyère (Je verrai bien des petites bruyères d'hiver dans les pots qui encadrent ma porte d'entrée...).

Bon jardinage !
Repost 0
Published by Choupie - dans mon jardin bio
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 07:04
La recette de gratin de courgettes présentée sur tambouille-tout m'a donné envie de trouver une nouvelle utilisation à mes courgettes de jardin (même si j'adooooooooooore le gratin de courgettes) : un crumble.

Les crumbles c'est rapide à faire et c'est bon avec des tas de fruits et des tas de légumes, donc pourquoi pas avec de la courgette.
Comme il faut relever un peu le goût de la courgette : un peu parmesan va faire mon affaire.

Ingrédients pour 4 personnes :
1kg de courgettes
1 oignon
100g de parmesan
huile d'olive, sel, poivre

et pour le crumble :
120g de farine
80g de beurre ramolli
sel, poivre (et un peu de parmesan si vous voulez)

Déroulé de la recette :
Faites dégorger les courgettes avec du gros sel dans une passoire (environ 30 mn) puis rincez-les bien.
Dans une casserole, faites chauffer un peu d'huile d'olive et faites revenir l'oignon ciselé.
Ajoutez les courgettes épluchées et coupées en petits dés, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 minutes.

Pendant ce temps, préparez le crumble :
Dans un saladier, mélangez avec les doigts la farine, le sel, le poivre et le beurre coupé en petits dés. Le mélange est prêt quand il a une texture sableuse. Moi j'y ajoute un peu de parmesan (miam).

Mélangez les courgettes cuites avec le parmesan, ajoutez des herbes selon votre gout (ciboulette, basilic, persil...) et versez la préparation dans un plat allant au four ou dans des petites cocottes individuelles.
Couvrez avec le crumble et enfournez à 180°C pendant 25 à 30 mn environ.



Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 21:12
La recette de la semaine m'est venue après que mon zhom s'écrit devant les 3 tranches restantes d'un paquet acheté et ouvert la veille : "mais t'as pas racheté de pain de mie" ?

Les gloutons se reconnaîtront !
Donc dimanche soir, je me suis atelée à la fabrication d'un pain de mie avec ma "MAP" comme on dit maintenant.

Les ingrédients :

100 ml d'eau
200 ml de lait (écrémé pour moi mais entier ça doit être bon aussi !)
50 g de beurre à température ambiante et coupé en petits morceaux
1 cuillère à café de gros sel de guérande
2 cuillères à café de miel d'acacia (ou autre miel liquide)
500 g de farine blanche type 55
1 sachet de levure de boulanger déshydratée

Déroulé de la recette :

Faites gonfler la levure dans un peu d'eau tiède.
Dans la cuve de la machine à pain, versez les liquides avec le sel.
Ajoutez ensuite la farine, le beurre, le miel, le beurre puis la levure.
Enclenchez le programme pâte seule (1h30 pour moi) et laissez faire la MAP.

Lorsque la pâte est prête, faites préchauffer votre four à 220°C et sortez-la de la machine à pain et travaillez-la sur un plan de travail fariné.
Il s'agit de la malmener un peu en l'applatissant avec la main et de la replier plusieurs fois sur elle-même.
Divisez la pâte en 4 parts et faites des boules.
Installez-les ensuite dans un moule à pain de mie, ou à défaut un moule à cake et laissez-la gonfler encore 15 mn à température ambiante.

Vaporisez un peu d'eau dessus et placez-le au four pour 45 minutes en baissant la température à 180°C.


Repost 0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 07:00

J'ai testé ma p'tite recette de la semaine un midi au boulot, version réchauffée au micro-ondes : et bien même comme ça c'est un délice.
Entre la ricotta, la crème et le parmesan je suis pas sûre qu'elle soit très light mais c'est très bon en tout cas. Une petite salade verte doit s'accorder à merveille avec ce petit plat (l'autre moitié m'attend au congélo).

Ingrédients pour 2 personnes :

4 plaques de lasagne
250 g de ricotta

1 œufs
2 brins de thym
effeuillés
40 g de parmesan râpé
300 g de
poireaux lavés et coupés en tronçons
25 g de
beurre
10 cl de crème liquide
sel, poivre du moulin

Préparation : 10 min, c
uisson : 50 min

Déroulé de la recette :

Ecrasez et mélangez à la fourchette la ricotta avec l’oeuf et 5 cuilleres à soupe de parmesan.
Salez, poivrez.
Préchauffez le four à 210° (th7).
Dans une poêle, faites suer les
poireaux détaillés et le thym dans 20 g de beurre fondu pendant 10 mn.

Ajoutez la crème liquide. Donnez un bouillon. Salez, poivrez et incorporez à la ricotta. Mélangez bien.
Disposez en couches superposées dans un plat à gratin les
lasagnes et la préparation aux poireeaux. Saupoudrez de parmesan à chaque fois.
Terminez par une couche de préparation aux
poireaux, saupoudrée de parmesan. Parsemez le dessus avec des noisettes de beurre.
Faites cuire au four 35 mn.
    


Bon appétit !

Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 09:52

La fin de l'été et l'automne font partie des meilleures périodes pour vous essayer au bouturage.

Voici mes premiers essais : ce sont toutes des boutures de tiges;

- Hortensia

- Rosier (rosier liane + aubépine)

- Oranger du mexique

Le bon mélange : dans des petits pots d'environ 10 cm de diamètre, j'ai mélangé un tiers de sable, un tiers de terreau et un tiers de terre de jardin.
C'est ce que préconisent mes 2 livres sur le sujet, le tout confirmé par diverses lectures de magazines.

Je les ai installée dans ma dernière acquisition : une petite serre de balcon qui a trouvé sa place dans mon petit jardin.

Je n'ai pas utilisé d'hormone de bouturage mais vous pouvez en acheter en jardinerie pour environ 6€ la boîte.



Pour les hortensia, je suis allée tailler ceux de maman, des tiges de l'année d'une dizaine de cm de long et qui n'avaient pas fleuries.
J'ai retiré les feuille du bas, recoupé les feuilles du haut et installé une tige par pot.
J'ai arrosé, tassé la terre, remis un peu de terreau et arroser encore un peu.
Lorsque la reprise sera évidente, je rempoterai dans des pots un peu plus grands avec 2/3 de terreau et 1/3 de terre de bruyère. Le restant de mon sachet servira à amender le sol, là où j'installerai mes hortensias de au jardin.

J'ai procédé de même pour les boutures d'oranger du mexique (en ététant mes tiges, en retirant les feuilles du bas et en coupant de moitié les feuilles restantes) mais je ne suis pas sûre de la technique ... à voir ce que cela va donner. J'ai lu qu'il fallait ensuite les cultiver 2 ans en pot en les protégeant du froid en hiver avant l'installation définitive.

Pour les rosiers : j'ai coupé des tiges de 10 cm de long sur des rameaux latéraux (de l'année). J'ai retiré les feuilles et planté les tiges par 3 et la tête en bas à 2 cm de profondeur dans des pots de 10 cm de diamètre. J'ai arrosé et installé le tout dans ma petite serre.
Dans 3 semaines, le temps qu'il faut à la tige pour cicatriser, je planterai les boutures dans le bon sens cette fois et en les enterrant de 2 tiers.


Mes boutures passeront toutes l'hiver dans la petite serre (j'ai un voile spécial hivernage pour les jours les plus frileux) et seront plantées en pleine terre ou dans des pots plus grands (selon mon humeur) au printemps prochain.
En attendant, n'oubliez pas d'ouvrir la serre pendant la journée pour éviter que vos "petits" ne prennent un coup de chaleur.

Semaine prochaine, je m'essaie aux boutures de lavande : j'ai un vieux pieds dont les fleurs me plaisent mais qui est très mal placé et dont je vais devoir me séparer (snif). Je voudrais ainsi le préserver en assurant sa descendance.
Je vais aussi bouturer mes 2 lauriers-roses qui ont sévèrement souffert du froid l'hiver dernier et que j'ai dû tailler court. Comme je ne suis pas sûre de leur survie au prochain hiver, je vais là encore m'assurer une petite descendance et peut être tenter le pleine terre pour ces nouveaux sujets. J'en ai un rose et un blanc. J'espère réussir à les multiplier tous les 2.
Il est un peu tard pour le chèvrefeuille et la verveine citronnelle qui se bouturent en août mais je vais tenter étant donné le beau temps que nous avons en ce début de mois de septembre.

Si j'ai le courage dans le mois, je tente les sauges, les géraniums vivaces et pourquoi pas du romarin .
Repost 0
Published by Choupie - dans mon jardin bio
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 07:30

L'avantage du yaourt maison, autre le côté économique de la chose, c'est qu'il est bien moins acide que ceux que l'on achète dans le commerce. Il est plus onctueux aussi. Du coup, je le sucre moins que les autres, j'en mange même parfois nature.
Voici quelques recettes de yaourts que j'ai testées :


Toutes sont une déclinaison de la recette de base que vous retrouverez
ICI.

Yaourts natures sucrés :
Ajoutez à la recette de base 4 cuillères à soupe (CS) bombées de sucre en poudre.

Yaourts à la confiture :
Tapissez le fond des pots de 2 cuillères à soupe de confiture (en ce moment, j'en fais avec de la gelée de mûres maison, ils sont à tomber !) puis remplissez les pots de la préparation lait/yaourt.

Yaourts au miel :

Choisissez un miel plutôt liquide, type accacia (j'en mets partout de celui-là, même dans mon pain maison !) et de bonne qualité de préférence (voire bio).
Tapissez le fond des pots de 2 cuillères à soupe de miel puis remplissez les pots de la préparation lait/yaourt.


Yaourts chocolatés :
Ajoutez 1 cuillère à soupe de sucre en pourdre à la préparation de base  + 7cuillères à soupe (soit 1 par pot) de poudre chocolatée pour petit déjeuner et mélangez bien. Goûtez la préparation pour éventuellement sucrer un peu plus (selon votre goût).

Yaourts au muesli :
Avant de remplir les pots déposez au fond 2 CS de muesli (bio et non sucré pour moi) de chaque pot et remplissez-les avec la préparation de base sucrée ou nature.


Yaourts aux oeufs :
Battre 2 oeufs en omelette, ajoutez 3 cuillères à soupe de sucre en poudre et mélangez.
Ajoutez ensuite à la recette de base et bien mélanger à nouveau.

Yaourts aux 2 sons :
Ajoutez dans chaque pots 2 CS de son de blé et une CS de son d'avoine (vous les trouverez en magasins bio).
Ajoutez 4 CS de sucre en poudre à la préparation de base.



Installez les pots dans la yaourtière sans les fermer et laissez prendre pendant 6 heures environ.
Placez ensuite les pots au réfrigérateur au moins une heure avant dégustation.

Repost 0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 18:35

Mes 1ers essais de cultures potagères ont eu lieu en pot sur le balcon de mon appartement (avant que nous n'achetions notre p'tite maison).
Il me reste quelques souvenirs et des tuyaux que je partage avec vous si vous souhaitez tenter l'aventure.

Quelques éléments de réussite :

Votre terre doit être riche, ne choisissez donc pas un terreau bas de gamme.
Investissez également dans un engrais bio afin de couvrir les besoins que vos légumes ne trouveront pas dans leur petite réserve de terre.
Vous devrez également prévoir un arrosage très régulier donc attention à ce que vos congés d'été ne sonnent pas le glas de votre potager de poche !
Un arrosage automatique ? Pourquoi pas si vous avez la place et les moyens (on trouve même des kits d'irrigation qui peuvent fonctionner sans pression, ils sont simplement raccordés à un grand récipient d'eau). Sinon il vous reste la débrouille  (bouteilles coupées avec le goulot enfoncé dans la terre, petit pots de terre enterrés dans le contenant ) et le paillage du commerce (à moins qu'un jardinier de votre entourage ne vous cède quelques sacs tonte de gazon préalablement séchées au soleil.

Pour le choix des légumes, 2 critères pour le choix : un encombrement minimum et une croissance rapide.

La culture directe en sac de terreau est même tendance et l'on trouve même des sacs aux imprimés décoratifs !
Il vous suffit de poser le sac à même le sol, de découper le dessus du sac et de planter vos tomates ou vos salades. (vous pouvez également acheter un sac de terreau de bonne qualité au packaging classique et réaliser un coffrage décoratif avec des planches de bois).

Votre surface est réduite, vous ne devez donc pas lésiner sur la qualité de votre matériel et du terreau employé, cela a un coût mais vous serez tellement fièrs de présenter à vos amis votre propre production de tomates cerises à l'heure de l'apéro !

Quelques détails concernant la profondeur des contenants :

En jardinière suspendue pour tirer parti de tous les espaces de votre balcon :

Pour des radis ou des salades (laitues à couper, mâche) : 15 cm de profondeur sont nécessaires. Semez les graines à 3 cm de distance les unes des autres dans un terreau spécial géraniums.

Pour vos aromatiques : 3 plants dans une jardinière de 40 cm de long ou un beau plant dans un pot de 30 cm.
Moi je les avais installés sur un porte plante pour gagner de la place.



Dans des pots plus grands posés au sol :

Pour des carottes : choisissez des variétés courtes ou mi-longues et des jardinières profondes.

Pour des tomates, des poivrons ou des aubergines : il faut procurer à leurs racines 40 à 50 cm de profondeur.


A palisser (sur la rambarde du balcon) :

courgettes (rondes de Nice), concombres (vous pouvez également confectionner un tipi de bambous) et autres melons pourront s'épanouir dans des bacs d'au moins 40 à 50 cm de profondeur : bref, variez les plaisirs des cucurbitacées !

Vous pouvez également tenter dans un contenant de même taille de faire pousser un pied d'artichaut, celui-ci étant vivace, il vous faudra quand même prendre le soin de le protéger pendant l'hiver pour éviter qu'il ne gèle.

Et côté fruits ?

Les fraisiers se prêtent bien à la culture en pots, on trouve même des contenants qui leurs sont spécialement dédiés avec plusieurs orifices pour accueillir plusieurs pieds. Attention, cette petite plante est très gourmande, des apports réguliers en engrais bio lui seront d'un grand secours et ne laisser pas la plante s'épuiser dans la production de stolons (plus d'info sur la culture des fraisiers ICI). En pot; ils apprécient le terreau spécial rosier.

Un framboisier se plaira dans un contenant de 40 cm de diamètre et autant de profondeur : portez votre choix sur un remontant. Les soins et la taille sont les même que pour un framboisier de pleine terre.

Il existe des arbres fruitiers dis "nains" mais je ne les ai pas testé, je ne saurais donc pas vous dire s'ils sont où non très productifs. Ils peuvent atteindre 1,5 m de haut et sont donc à réserver aux balcons de belle taille ou aux terrasses. A priori ils sont auto-fertiles mais cela reste à vérifier sur l'étiquette lors de l'achat et mieux vaut se tourner vers un pépiniériste plutôt qu'une jardinerie pour plus de choix.

Sachez également qu'un arbre fruitier classique tel que pommier colonaire ou poirier en palette (en U) peuvent vivre 3 ans dans un pots de 30 cm mais prévoyez quand même un bac plus grand dans un mélange de terreau et de l'amendement organique. Bon après, il vous faudra peut être jouer les polinisateurs à moins d'avoir plusieurs spécimen sur votre balcon.
Il parait que la vigne peut aussi se plaire dans un grand pot : la rambarde pourra lui servir de treille !



Comme mon jardin est tout petit et qu'on ne sait pas si on restera à vie dans notre ch'tite maison (j'aimerai bien emmener mes fruitiers !), je tenterai bien d'élever un abricotier en pot moi, ou un pêcher.... en attendant j'ai un figuier en pot depuis l'été dernier et j'en suis à ma 2ème récolte (une petite dizaines de fruits par an), mais pour bien avouer je n'est pas été régulière dans son arrosage et du coup il est un peu déplumé au niveau des feuilles, plus de soins ne lui feront pas de mal (prochain investissement au jardin : un arrosage automatique pour économiser l'eau ET mon temps).

Mon olivier m'a gratifié d'une seule olive l'an dernier (je l'ai de puis 5 ans) : il faut que j'apprenne à le tailler et que je nourrisse la terre mais en attendant, l'arbre en lui-même se plait dans son pot (il a un nouveau pot plus grand depuis l'an dernier).

technique un peu plus avancée : le potager en carrés

Si vous êtes un peu bricoleur, je vous conseillerai plutôt cette technique qui s'adapte parfaitement aux petits jardins (d'ailleurs je passe moi-même à cette version du potager, la version classique ne donnant pas de grands résultats chez moi...) et aux balcons (si la taille de votre balcon le permet).
Elle optimise l'espace et la rotation des cultures, demande peu de temps d'entretien mais de la régularité et de la minutie.

Fabrication du carré :
La taille idéale est d'un carré de 1,20  de côté sur 30 cm de haut (surtout dans le cas d'un balcon puisque l'on exclu la pleine terre), divisé en 16 carrés de 30 cm de côté. Adaptez- vous à vos dimensions (carré de 90 cm composé de 9 cases, ça marche aussi !) si votre balcon ne vous permet pas de vous placer sur au moins 3 côtés de votre carré : vous devez pouvoir atteindre à la longueur de votre bras chaque recoins de votre mini-potager.

Créez un cadre avec 4 planches (type bois de coffrage) de 30 cm de large et de 120 cm de long et d'au moins 18 mm d'épaisseur que vous maintiendrez avec des cornières d'angles (2 par angles) vissées à l'aide de vis à bois.
Evitez les bois traités qui pourraient diffuser des produits "toxiques" dans la terre de votre carré, et donc dans vos légumes.

Tapissez le fond et les côtés du carré à l'aide d'une bache, type bâche pour bassin et maintenez-là avec des petites pointes ou utilisez une agrapheuse de tapisserie.
Installez une couche drainante (billes d'argile, gravier, ...) sur 5 cm puis le terreau et un peu de compost si vous pouvez vous en procurer.

Pour ma part, je vais oeuvrer (c'est pour mon potager, pas pour un balcon) avec des lames pour faire les terrasses de 12 cm de large.
Pour avoir assez de hauteur, je vais fabriquer 2 cadres par carrés et les superposer l'un au-dessus de l'autre en les maintenant à l'aide de 2 tasseaux de 24 cm fixés perpendiculairements aux planches et à 15 cm des coins.

Pour aller plus loin, 2 ouvrages : "l'art du potager en carré" d'Eric Prédine et Jean-Paul Collaert et, plus récent puisque sorti en 2009 "Le potager en carré : la méthode et ses secrets" par Anne-Marie Nogeleisen.
Moi j'ai opté pour le 1er qui a reçu le prix St fiacre 1999 et qui coutait moins cher, hihi.

Le 2nd est également très bien fait et j'adore son esthétisme ! Vous trouverez dans ces ouvrages différentes techniques de fabrication et de présentation mais aussi de quoi procéder à une rotation des cultures pour optimiser votre production tout au long de l'année. Des fiches conseils vous présentent les légumes les mieux adapatés à la technique et le nombre de plants par cases (ex : 19 radis, 5 salades, 1 pieds de tomates ou 9 échalotes.

A essayer aussi au balcon, la tour de pomme de terre :

Je reprends également le principe déjà décrit sur mon blog, mais pas encore testé faute de temps (voir
ICI) présentée à la sauce "expresse" : vous utiliserez comme contenant directement un sac de terreau.
Il vous faudra vider une partie du terreau et le réserver pour plus tard. Installez 3 germes de pommes de terre puis ajouter le terreau au fur et à mesure que le feuillage des pommes de terre va se former. Un sac de toile autour de votre sac de terreau apportera l'effet "déco" très souvent important quand on cultive sur le balcon. Il est possible de récolter ainsi jusqu'à 10 kg.

Pour finir, quelques espèces qui se plaisent particulièrement au balcon :
La tomate cerise qui ne demande pas de taille et peut même se passer de tuteur si vous l'installez dans une suspension vous offrira une généreuse production si vous la soignez régulièrement.
Les radis de 18 jours et les salades à couper sont également à essayer.
Côté carottes, j'ai découvert dans un magasine la carotte nantaise "flyawauy" : elle est plus ronde que longue et n'a donc pas besoin de la profondeur de terre que réclame les espèces classiques que vous réserverez au potager en pleine terre. Profitez également de la longue liste des aromatiques, qu'elles soient vivaces ou annuelles elles parfumeront votre balcon et vos plats.

Repost 0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 08:44

Comme nous sommes toujours en été, les barbecues sont encore en service.
J'aime bien le barbecue de temps en temps.
Pour changer des merguez (que j'affectionne mais très grasses) et des brochettes boeuf/poivron et pour varier les plaisirs (et les alleger), je me suis inspirée de quelques recettes vues ici et là.
Il est possible de faire cuire vos brochettes au four : 20 min à 220° C (c'est ce que j'ai fait aujourd'hui).

Une petite marinade pour commencer et pour donner plus de goût :

1 citron
5 CS d'huile d'olive
2 ou 3 branches de thym frais + 1 de romarin
2 CS de miel (au choix selon vos goûts ou ce que vous avez sous la main pourvu qu'il soit liquide), moi j'ai pris accacia

Pressez le jus du citron, ajoutez le miel, l'huile, du sel et du poivre, le romarin et le thym émiettés.

Découpez votre viande en dés et laissez reposer au frais dans la marinade pendant 1 à 2 heures en remuant de temps en temps.
Pendant ce temps, faites tremper vos brochettes en bois dans de l'eau.

Pour 4 brochettes de chaque (2 par personnes) :

Version dinde/pêche :
4 blancs de dinde (ou de poulet si vous préférez)
2 pêches
4 petits oignons nouveaux ou oignons sauciers à défaut

Version porc/pommes :
4 escalopes de porc (ou 400g de filet mignon)
2 pommes
2 poivrons (ici du jardin, miam !)



Déroulé de la recette :

Epluchez et découpez les pêches.
 Epluchez et découpez les oignons en 2
 Coupez les poivrons en morceaux en retirant les graines. Epluchez les pommes et coupez-les en quartiers en    retirant le trognon et les pépins. Coupez les quartiers en 2.

 Sortez la viande du réfrigérateur.
Montez vos brochettes en alternant les ingrédients :

Oignon/pêche/dinde (en commençant et en terminant la brochette par un demi oignon).
Poivron/pomme/porc (en commençant et en terminant par du poivron).

Faites cuire au barbecue ou disposez dans un plat allant au four.


  Bon app' !
Repost 0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 18:56
Avec ma puce aujourd'hui nous avons récolté quelques petits légumes au jardin, voici notre petit trésor.
Il se dessine déjà dans ma tête un sujet de recette pour un prochain article : une recette au pâtisson !


Et puis je voulais vous montrer cette belle fleur d'artichaut qui s'épanouit au fond du jardin : quand je suis rentrée de vacances, le coeur de la fleur commençait déjà à s'ouvrir, trop tard pour la cueillette mais cette fleur géante faisant le bonheur des abeilles qui se roulent à plusieurs dedans, cela compense largement, et puis il me reste quelques petits artichauts pour moi !


Repost 0
Published by Choupie - dans mon jardin bio
commenter cet article

Ma boutique sur Dawanda

banniere boutique finale 
Sautoir personnalisé 800x600

Partenariat et Filiation

Partenariats :

Au jardin, conseils en jardinage



taille-haies


Mon jardin est inscrit aux :