Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue À Vous !

  • : Mon petit bout de toile
  • Mon petit bout de toile
  • : Mes coups de coeurs, quelques coups de gueule et des petits morceaux de ma vie à partager avec les autres...
  • Contact

Chat alors !

 



Ca, c'était mon gros didou (eddie de son vrai nom)

CLIPO_640x426.jpg

Et voici Clipo, celui qui m'accompagne aujourd'hui !

Recherche

Souvenirs de vacances...

Vous êtes le :
ème visiteur

MADEIRE_640x480.jpg
fleurs-de-ficus_640x426.jpg
LAMENTIN_640x480.jpg
ORANG-OUTANG_640x480.jpg
TUNISIE2_640x480.jpg

 




Articles Des Mois Précédents

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 06:37
Un journal télévisé m'annonce la sortie fin juillet d'un second film X-Files qui s'appelera "I want to believe". Les fans de la série apprécieront la référence au poster accroché au mur du bureau de Mulder, ahhhhhhhhhh Mulder, un fantasme de jeunesse !
Me voilà replongée dans mes jeunes années (pas que je sois vieille mais j'ai plus 20 ans !) lorsque j'étais accro à cette série. Le 1er volet cinéma était sorti il y a 10 ans. Il y avait eu 8 saisons, j'avais perdu le fil de l'histoire quand David Duchovny avait quitté la série, alors je me demande si je vais réussir à suivre ce nouvel opus.
Ce qui est sûr c'est que j'irai le voir !!!! faut savoir vivre dangereusement (hahahahaha).



D'ailleurs, on peut dire que c'est cette série qui m'a rendue dingue des séries tv américaines.
Une vraie droguée : Desperate Housewives, CSI (las vegas, miami et manhattan), Lost, tous les dérivés de New York, police judiciaire, Uggly Betty, las vegas, ghost whisperer, supernatural, preuves à l'appui, esprits criminels, j'en oublie tellement il y en a !!!
Bref, il semble que les fans de la série aient eu un rôle primordial dans la sortie de ce 2nd volet.
En effet, si les acteurs principaux avaient déjà signés pour une suite, ce n'était pas le cas du créateur de la série, Chris Carter.
Il refusait de produire le film avec le budget proposé par la Fox car bien trop restreint et diminué par rapport au premier opus.
Les fans ont donc décidé de faire signer une pétition au plus grand nombre pour obtenir leur suite chérie.
Et ils ont eu gain de cause :




Sortie le 31 juillet 2008.
Repost 0
Published by Choupie - dans Coups de coeur
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 15:21

Plusieurs solutions adaptées à votre budget et à la taille de votre jardin :

Le récupérateur d'eau simple, abordable en prix, et facile à installer, pour 60€ environ vous pouvez avoir une installation complète comprenant le conteneur (env. 300 litres), le support pour mettre votre conteneur en hauteur et faciliter le remplissage des arrosoirs et le filtreur. En choisissant des produits un peu plus chers vous pouvez avoir une cuve de plus grande contenance éventuellement équipée d'une pompe qui permet d'arroser à l'aide d'un tuyau pour les surfaces plus grandes.
Il est même possible de relier plusieurs conteneurs entre eux pour collecter plus d'eau.
L'eau de pluie qui n'est pas calcaire est la meilleure qui soit pour arroser votre jardin.
Pensez à couvrir votre récupérateur d'eau pour éviter que des petits animaux ne s'y noient accidentellement et à l'entrée de l'hiver, une vidange s'impose pour éviter les risques liés au gel.

Les cuves enterrées, plus chères à l'achat et nécessitant des travaux d'installation mais vous pouvez réutiliser l'eau de pluie pour quelques usages domestiques (pour la chasse d'eau par exemple) et vous pourrez stocker plus d'eau.

La sélection de plantes peu gourmandes en eau, il existe même maintenant des gazon ultrarustique qui résistent mieux à la sécheresse.
Au palmarès de ces plantes on trouve : le charme, l'arbre de judée (très belles fleurs roses au printemps), le chêne vert, le cyprès, le cèdre du lyban, le genévrier (j'en ai un dans mon jardin, lalalère !),le pin sylvestre, l'arbre à papillon, la santoline, le laurier, le ciste (ça j'en aurai bien voulu, mais j'en trouve pas...), verveine, romarin, thyn, sariette, marjolaine, sauge, ail, bruyère, clématite, oeillet, muflier, véronique, et les nombreuses variété de sedums.
De toutes les façons, choisissez plutôt des plantes vivaces que des annuelles.


Côté potager, les légumes d'automne (poireaux, pois chiches) sont moins gourmands en eau que ceux de l'été (poivrons, aubergines, tomates).
Si vous vivez dans une région chaude où il pleut rarement, évitez les grandes étendues de pelouses (et oui les green au milieu du désert sont une abérarion !)

L'arrosage au goutte à goutte :
L'utilisation de tuyau microporeux au potager peut être pratique mais ne convient pas à toutes les plantations. Elle permet de délivrer la juste dose d'eau de façon lente et continue (9 litre d'eau en une heure au m²) et permet de réaliser une économie d'environ 50% d'eau).
L'important est d'arroser avec précision. Sauf pour le gazon, il ne sert à rien d'arroser par aspersion, il faut arroser au pied des plantes, près des racines.
L'arrosoir sera donc le meilleur de vos alliés.

Le paillage  est utile pour éviter les évaporations (et en même temps limiter l'invasion des mauvaises herbes).
Vous devez désherber correctement (racines comprises) votre sol et l'amender avant de mettre une couche de paillis d'au moins 5 cm. En ce décomposant, il apportera également des nutriments à vos cultures.

Un peu de bon sens : on arrose le soir pour limiter les évaporations, car arroser en plein soleil est inutile voire dangereux pour vos plantations (risque de brûlures des feuilles). Si vous êtes debout très tôt, vous pouvez aussi arroser le matin.

Enfin, le fameux binage qui vaut deux arrosages en freinant l'évaporation de l'eau qui remonte à la surface par capillarité.
Repost 0
Published by Choupie - dans mon jardin bio
commenter cet article
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 16:42

Connaissez-vous les vraies vertues des aliments que vous consommez ?
Certains en possèdent qui sont très souvent méconnues.

Je m'explique : si vous recherchez à couvrir vos besoins en vitamine C, vous allez vous tourner vers les agrumes parce qu'on vous a toujours dit qu'ils étaient riches en vitamine C. ce n'est pas faux, mais ce ne sont pas les plus riches. Ils contiennent 40 mg de vitamine C pour 100g de fruit (autant que les litchis).
Si vous recherchez du calcium : on vous a toujours conseillé les produits laitiers mais il vous faudrai en consommer de grosses quantités sachant que seul 30% du calcium fourni par les produits laitiers est assimilé par votre corps.
Vous recherchez des oméga 3 : vive les poissons gras, mais pas seulement...


Quelques idées reçues :

vitamine C = agrumes
Calcium = lait
Fer = épinard
Magnésium = eaux minérales



D'accord, mais aussi et surtout (pour 100g d'aliments) :

Provitamine A (carotène) : 4,8 mg par jour
Carotte = 7mg
persil = 7 mg

Vitamine B9 (acide folique) : 330 µg
légumineuses cuites = 229 à 368 µg
foie de veau = 400 µg
épinard = 139 µg

Vitamine C : 110 mg par jour :
Kiwi =  250 mg
Persil = 170 mg
Poivron = 50 mg
Orange = 40 mg


Calcium : 900 mg :
seulement 30% du calcium présent dans le lait et les produits laitiers serait assimilable : sur 100 mg de calcium laitier ingéré, seul 30 mg seront assimilés par votre organisme. Le calcium des végétaux serait assimilable de 50 à 70%, soit deux fois plus que le calcium présent dans le lait.
Du coup mieux vaut le rechercher dans les végétaux que dans les produits laitiers.
De plus, pour assimiler le calcium il nous faut de la vitamine D : mais pas celles des produits "enrichis" en vitamine D !!! La seule bonne façon de faire le plein de vitamine D, celle qui fixera réellement le calcium sur vos os c'est de se mettre au soleil (pas trop longtemps non plus, hein !!!).

Emmental = 1197 mg pour 100g
Graine de sésame séchées : 975 mg
Amande = 247 mg
Persil = 200 mg
figue sèche = 160mg
Yaourt = 160 mg
Lait de vache = 125 mg pour 100g
épinard = 104 mg
olive = 90 mg

Fer : 9 mg
Seul 10% du fer que nous mangeons est absorbé par notre corps.
Boudin cuit = 20 mg
Gingembre = 14 mg
Persil = 10 mg
Pois chiche = 7,2 mg
haricot blanc = 7 mg (ça ne vous autorise pas à manger un cassoulet tous les jours !)
Lentilles, jaune d'oeuf  = 6 mg
Epinard = 4 mg

magnésium : 420 mg
Epautre = 100g d'épautre c'est 100% des AJR, c'est aussi l'équivalent d'un verre de lait en calcium et c'est une céréale riche en vitamines B1 et B9
Algues marine = 2500 mg
Amande = 250 mg
Haricot blanc sec = 140 mg
Maïs = 120 mg
Persil = 40 mg
eaux minérales = 3 à 11 mg

Phospore : 700 mg
250 ml de lentilles cuites = 356 mg
saumon = 300 mg
250 ml de lait de vache = 250 mg
Persil = 70 mg
Carotte = 25 mg

fibres : 30 g
haricots blancs = 25 g
pois chiches : 15 g
Lentilles = 11,7
amandes = 14 g
flocon d'avoine = 9g
riz = 3 g
Carotte = 3,7 g


Protéines : environ 1g par kilo
soja cuit = 16,6 g
quinoa = 13 g
flocon d'avoine = 11g
Dans le maïs on trouve aussi 10g de protéines (contre 2g dans le riz) et de la vitamine B et 5 fois plus de fibres que le riz.
haricots blancs = 9 g
lentilles = 9 g
pois chiches = 8,9 g

Enfin, au palmarès des aliments riches en antioxydant (qui combatent les radicaux libres) :
le thé vert
les grenades
les fruits rouges
les légumes secs (lentilles, haricot, ect)
le cucurma (petite épice dont vous pouvez parfumer vos plats)

Pour les oméga 3, il est difficile de donner des chiffres, souvent on estime à 2g l'apport recommandé.
Saumon = 1g
thon en conserve = 0,6 g
On en trouve également beaucoup dans les noix, l'huile de lin, la mâche et la roquette.


Exemple d'une journée idéale pour couvrir vos AJR :

A ajouter menu de votre petit déjeuner :
1 kiwi, et c'est ok pour la dose de vitamine C de la journée.
5 noix = 100% des apports recommandés en oméga 3 et 7 amandes pour le magnésium (30g = 68mg), les vitamines B1 et B2, des oméga 3 et 6.

A mettre au menu de vos repas principaux :
150g carottes râpées assaisonnée de jus de citron et d'une botte de persil et c'est 200mg de calcium en plus (et aussi 40mg de magniésium) , et ce sont les doses de fer et de provitamine A qui sont couvertes.
Chaque jour, on  peut consommer des légumineuses (fibres, protéines) à l'un des repas.

40g d'emmental (478mg de calcium), 2 yaourts (320 mg de calcium).

Au goûter : 1 pomme qui vous apportera vitamine C et E (plus toutes celles du goupe B) des minéraux (potassium, phosphore et magnésium), de la pectine pour faire baisser le mauvais cholesterol et un thé vert.

En tout état de cause, couvrir ses besoins quotidiens en les recherchant dans les aliments est la meilleure des façons de faire. Les compléments sous forme de gélules ne remplaceront jamais une bonne hygiène alimentaire.



Repost 0
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 19:10

  

1 petite barquette de fraises
quelques feuilles de menthe
250ml de jus d'orange
10 à 20g de sucre
1g d'agar-agar

Délayez le sucre et l'agar-agar dans le jus d'orange.
Portez à ébullition.
Coupez les fraises en petits morceaux et déposez-les avec un peu de menthe ciselée dans des verrines ou des moules (un moule à muffins en silicone pour ma version)
Remplissez les de jus d'oranges et laissez prendre au frais.
Démoulez ou servez dans la verrine.




J'ai trouvé cette recette (j'ai juste ajouté de la menthe et enlevé le sucre, dans la recette d'origine il y a 10g de sucre à délayer dans le jus d'orange) sur le blog de  petite Lolie : http://petitelolie.canalblog.com/, blog découvert en fouillant sur le net.

La photo est de moi parce que j'ai essayé la recette dès que je l'ai trouvée. Un délice prêt en quelques minutes mais il vous faudra être patient et attendre que ça refroidisse pour gélifier.

Repost 0
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 10:30
Dans mon jardin j'ai des fraisiers. Ce sont des remontants, comme ça j'ai la possibilité d'avoir 2 récoltes dans l'année.
Pourtant, je trouve qu'ils ne donnent pas beaucoup de fruits.
Bon, en même temps, j'en n'ai pas beaucoup des fraisiers puisque j'ai démarré sur mon balcon quand je vivais en appartement avec 6 fraisiers. Quelques un de plus cette année puisque j'ai planté des rejets (on les appelle des stolons) qui s'étaient développés.

J'ai donc une vingtaine de fraisiers maintenant.
Le soleil ayant fait une petite apparition, je suis allée faire l'état des lieux de mon petit potager.
Verdict : état général pas terrible et le paradis des mauvaises herbes.
Les fraisiers avaient squatté le carré d'à côté et la menthe poussait non pas là où je l'avais plantée l'an dernier mais dans ce qui est censé être une allée de jardin...
Côté carrés de légumes y'a du boulot aussi mais c'est une autre histoire.

Cette année, je suis décidée à avoir de belles fraises. J'ai donc chiné des conseils dans mes bouquins et sur le Net, et voici mes trouvailles (plus ce que je savais déjà).

J'ai commencé par faire du ménage dans ce petit fouilli, coupé les feuilles mortes et les tiges toutes sèches qui reliaient les pieds mères aux stolons, arraché les mauvaises herbes.
Les-dit stolons ayant pris racines n'importe où, je les ai déplacés pour les regrouper dans mon "carré à fraisiers".
Pour apporter de l'engrais naturel à mes fraisiers, j'ai incorporé avec une petite griffe du marc de café à la terre (ça marche aussi pour vos plantes d'intérieur le café).


Si vous plantez cette année, ne placez pas vos plants trop près les uns des autres car si l'un de vos jeunes plants est frappé de pourriture grise à cause d'un trop plein d'humidité il risquerai de contaminer tous les autres. Un bon amendement (compost, marc de café) permet au fraisier de vite grandir et celui devient moins sujet à cette maladie qui détruit le pied. Surtout, placez-les dans un endroit ensoleillé pour les variétés à gros fruits et trouvez un emplacement légèrement ombragé si vous tentez les fraises des bois (je crois que je vais me lancer cette année, ça me fait repartir en enfance lorsque j'en ramassais dans les bois).
Le mieux est de planter en septembre pour avoir des fruits en fin de printemps suivant.
Si vous plantez au printemps, vous aurez peu de fruits la 1ère année.
 


             Faites un trou assez large et peu profond et
             étaler bien les racines. 
             Espacez chaque plants d'environ 40 cm.
             Recouvrez de terre et arrosez généreusement.


Enfin, on paille la terre autour des fraisiers : cela évite l'évaporation de l'eau et protège les fruits des salissures et des risques de pourriture.
Pour éviter les attaques de limaces et autres gastéropodes, vous pouvez aussi faire des cercles de marc de café autour de vos plants (ou si vous avez une cheminée, faire des cercles de cendre).
A la fin de la saison : tondez les feuilles. Réglez la tondeuse sur position haute pour ne tondre que les feuilles et épargner le coeur du plant. Cela évitera le développement des maladies du feuillage.


Sur la terrasse :
La culture en pot est possible, il existe des pots spéciaux avec des "oreilles" mais de simples pots et bacs assez profonds suffiront.
Placez au fond des pots du gravier ou des billes d'argile pui plantez idéalement dans un mélange de 2/3 de terreau et 1/3 de sable. Les pieds un peu plus sensibles qu'en pleine terre doivent être placés légèrement à l'ombre.
Arrosez régulièrement et supprimez les stolons.


Les bonnes associations :

Près des fraisiers on plante : des épinards (enfin si on aime ça, quoi que les jeunes pousses en salades, c'est très très bon !), de la bourrache, des haricots nains, de la laitue, des oignons, des poireaux.
Mais pas les choux (fleurs, raves ou autres) et les fraises ne sont pas de bons voisins.




Quelques chiffres et un peu d'histoire :

Comptez 50 pieds de fraisiers pour une famille de 4 personnes et 25 de plus si vous souhaitez en faire des confitures.

"Un fruit qui mérite son nom. Il vient de ‘fragum’ qui signifie parfum en latin. Avant le 18e siècle, les français ne connaissaient que la petite fraise des bois. Le navigateur Amédée François Frézier, (au nom prédestiné !) découvrit une fraise grosse comme une noix, lors de son expédition au Chili en 1712. De retour, il mit en culture trois fraisiers dans son jardin de Plougastel…qui sont à l’origine (de nombreuses hybridations plus tard) des variétés goûteuses disponibles aujourd’hui." (source : site botanic)


Pour faire des bébés fraisiers :

Vos fraisiers vont faire ce qu'on appelle des stolons : une grande tige qui part d'un fraisier et sur laquelle vous trouverez un ou plusieurs petits bouquets de feuilles (c'est le stolon).
Vous pouvez les laissez s'enraciner tout seul (mais c'est vite le bazard) ou les faire prendre racine dans des godets.
Pour cela, placer un stolon dans un godet rempli de terreau, le maintenir en place avec un petit arceau en fil de fer et ne surtout pas couper la tige qui le relie au pied mère. Celle-ci qui permet au pied mère d'alimenter le bébé fraisier (c'est pas mimi tout ça ?) ne sera coupée qu'au printemps suivant.
Vous n'avez plus qu'à mettre en place et là ou vous voulez vos nouveaux plants de fraisiers.
Les jeunes plants de fraisiers étant très fragile, arrosez-les régulièrement et ne les laissez pas en plein soleil pour éviter qu'ils ne se désèchent.

Un pied peut produire de nombreux stolons, si vous souhaitez avoir une bonne production sur le pied mère, éliminez-les régulièrement.


 












Repost 0
Published by Choupie - dans mon jardin bio
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 10:10

Pas de jardin bio sans oiseaux, insectes et lombrics !
Aujourd'hui ils sont malheureusement souvent menacés par l'utilisation de produits chimiques dans les jardins.
Alors que si nous les laissons vivre en paix, ils se révèleront être de précieux alliés pour vos plantations.


Quelques amis :

Les oiseaux comme les mésanges bleues (qui sont mes zozios préférés) se nourrissent volontier de tout un tas de petits insectes qui viennent envahir le jardin.
Pour les attirer et prendre soin d'eux, on peut déjà les nourrir l'hiver par grand froid (boules de gras et de graines). Au retour des beaux jours,il faut les laisser se débrouiller à nouveau pour trouver leur nourriture.
On peut également leur proposer des nichoirs achetés dans le commerce ou fait-maison.mesange-bleue-copie-1.jpg
Les plus bricoleur se lanceront dans la confection d'un nichoir en bois (quoi que en s'appliquant, c'est à la portée de tous et ça occupera vos enfants !) et les autres recycleront des pots de fleur en terre cuite dont ils accrocheront le haut contre un mur, le trou d'évacuation de l'eau devenant le trou d'envol du zozio (2,8 cm pour les mésanges bleues, 3,2 cm pour les mésanges charbonnières et les moineaux)
Un très bon lien ici pour fabriquer un nichoir en bois.

http://www.scoutorama.org/Un-nichoir-pour-les-mesanges.html
Il faudra vous armer de patience avant de voir un oiseau s'y installer, aussi mettez le nichoir dans un endroit à l'abris des prédateurs et dans un endroit d'où vous pourrez observer vos petits protégés sans les déranger.
Plantez également des arbustes et des haies dans lesquels ils pourront s'abriter et palissez un chèvrefeuille dont ils apprécieronts les baies.

Si vous pouvez, installez-leur en haut d'un poteau (assez fin pour qu'un matou ne puisse pas y grimper) un récipient dans lequel vous mettrez de l'eau : rires assurés des enfants lorsque les pioupious de tous bords viendront s'y baigner et s'y abreuver.


Les papillons et les abeilles :

Ils sont indispensables à la pollinisation.
Pour les attirer plantez des plantes mellifères (lavande) diverses aromatiques (thym et romarin), le fameux "buddleia" ou arbre aux papillons mais aussi de la sauge, du lilas, des oeillets et des arbres fruitiers !

buddleias-copie-1.jpg

Les coccinelles : 

Leurs larves se nourrissent de pucerons (vous savez, ces petits gloutons qui colonisent vos rosiers).
Acheter des larves peut s'avérer une fausse bonne idée puisqu'il s'agit souvent d'une espèce différente de celle qui habite habituellement nos jardins et donc peut se réveler préjudiciable à notre jolie bête à bon dieu, ce qui est le cas de la coccinelle asiatique qui est très envahissante :


La vraie bonne idée c'est de confectionner un nichoir ou d'acheter des larves de l'espèce de chez nous : Coccinella septempunctata, autrement appelée la coccinelle à 7 points.

En parlant points, ils ne caractérisent pas l'âge de la coccinelle mais l'espèce à laquelle elle appartient. Je sais, je suis une briseuse de rêve...
Rien de plus facile : un pot en terre cuite rempli de billes d'argile dans lequel vous plantez plusieurs tronçons de bambou creux d'une vingtaine de cm.
On peut aussi en acheter des tous faits dans les jardineries et sachez qu'il en existe aussi pour les bourdons et les abeilles.
Elles adorent le buis, alors n'hésitez pas à en mettre quelques pieds dans votre jardin ou en pot sur une terrasse.


Le hérisson :

le plus naturel des anti-limaces !
Quelques croutes de fromage, une coupelle de lait et de la nourriture pour chat pourrait les décider à venir vagabonder chez vous.

Mais il est interdit de les capturer !
Moi j'ai un jardin en ville entouré de hauts murs, je n'aurais donc pas la chance d'y voir des hérissons mais peut être que vous aurez plus de chance que moi. Dans ce cas, banissez les anti-limaces et les traitements chimiques qui causeraient leur mort.

Quelques "ennemis" :


Pour éloigner limaces et escargot de vos plants, essayez plutôt la recette suivante : des cercles de marc de café ou de cendre autour des plants à protéger !


Contre les pucerons : un magnifique laché de coccinnelle...ou un remède naturel : Contre les pucerons : lavez vos mains (propres) dans un litre d'eau froide avec du savon
de marseille jusqu'à ce qu'elle devienne légèrement blanchâtre. Vaporisez les plantes qui ont été envahies.
Autre recette  : 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc dans un 1/2 l d'eau à pulvériser
sur ces petits envahisseurs.
 

 

Repost 0
Published by Choupie - dans mon jardin bio
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 16:57
Pour 4 galettes :

50g de riz complet
50g de quinoa
Un oignon
Une quinzaine d'olives
Deux oeufs
1 cc de sauce soja
Sel, poivre, 1 cs de ciboulette ciselée




Faites cuire le riz et le quinoa dans 2 casseroles.
Emincez l'oignon et les olives et faites-les revenir à la poêle jusqu'à ce que l'oignon soit blond.

Egouttez le riz et le quinoa lorsqu'ils sont cuits.
Dans un saladier, mélangez le riz, le quinoa, les oeufs battus en omelette, ajoutez la ciboulette, l'oignon et les olives et la sauce soja.
Poivrez, salez au besoin.


Faites chauffez une cs d'huile d'olive dans une poêle.
Avec une cuillère à soupe, répartissez la pâte en 4 galettes et laissez cuire à feu moyen pendant 3 minutes;
Retournez les galettes délicatement à l'aide d'une spatule et laissez encore cuire 3 minutes.

Servez chaud.


Vous pouvez varier les plaisirs en remplaçant les olives par des dés de poivro, du maïs doux, des petits champignons émincés, des dés de fromage ....
Repost 0
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 07:35

Et oui, demain, jeudi 17 avril, c'est la sortie du nouveau kit "cuisine et salle de bain Design" !
De nouveaux objets et de nouvelles tenues pour vos sims chéris !
Pour ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent se déplacer, le cd est dispo en téléchargement légal sur EA Store.
J'avoue avoir délaissé mon jeu favori ces derniers temps (jardinade et ds lite obligent, hihi), mais là je sens que je vais retrouver ma motivation des beaux jours !
D'autant qu'après de nombreuses heures de galère et de réinstallation je peux enfin jouer sans bug (je joue sur portable, ça facilite pas les choses !) avec tous mes sims d'avant que j'ai pu réinstaller dans mon nouveau quartier de Florimont la rivière.



A vos claviers pour de nouvelles créations !
Repost 0
Published by Choupie - dans Ma vie de sims
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 21:49
Comment, en regardant les journaux télévisés nous présenter ces peuples qui manifestent non pas pour leur pouvoir d'achat mais simplement pour pouvoir manger, ne pas vous parler de ce documentaire "We feed the Worl : le marché de la faim" ?


Ce film vous montre l'absurdité du monde dans lequel nous vivons.

En Haiti, des émeutes éclatent parce que la population ne peut pas s'acheter de quoi se nourrir, on ne parle plus de confort de vie mais de survie !
Comment expliquer que, dans un monde où reignent surproduction et gachis, des gens doivent-ils se battre pour obtenir de la nourriture ?
Pourquoi des gens meurent de faim quand d'autre meurent de leur surpoids...

Voici la bande annonce d'un documentaire qui ne pourra que vous révolter !



We Feed the World – Le marché de la faim
envoyé par editionsmontparnasse

"On peut nourrir aujourd'hui 12 milliards d'individus sans problème, autrement-dit, chaque enfant qui meurt de faim aujourd'hui est en fait assassiné"



Repost 0
Published by Choupie - dans Coups de gueule
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 07:40
Si vous avez déjà lu mon article sur ma p'tite cuisine, vous vous souvenez peut-être que j'avais encore quelques trucs à y faire : je voulais peindre les portes des meubles bas en noir et aussi faire une déco avec des lettres accrochées au mur.
Pour la peinture, je viens d'acheter le matériel et je profiterai peut-être des mes vacances toutes proches pour me lancer.
Aujourd'hui, c'est la déco avec les lettres que j'ai achevée.

Un p'tit prospectus dans la boîte aux lettres me donnait l'adresse de mon fournisseur : Cultura.
Elles avaient la bonne taille (13 cm) et le bon prix : 1,90 €, en plus 5 achetées, la 6ème offerte !
Ca tombe bien, je voulais écrire A TABLE ... prix de revient, à peine 10 € et pour la peinture, j'ai pris un reste de nos travaux.

Donc achat de lettres  :



Un p'tit coup de peinture blanche et achat d'une boîte d'une pochette de "plastofix", sorte de patafix trouvé chez leroy merlin en version qui n'abîme pas les surfaces. Après, ça se présente sous forme de petits rectangles plats de pâte adhésive et double-face.

Parait même que sa colle fort et qu'ensuite on peut les enlever facilement sans arracher la peinture qui est derrière....on verra bien.

Quelques accrobaties plus tard sur mon escabeau équipée d'une règle, d'un crayon de bois et d'un niveau pour faire un truc à peu près droit, ça donne ça :


Ben voilà, suis contente de moi !
Repost 0

Ma boutique sur Dawanda

banniere boutique finale 
Sautoir personnalisé 800x600

Partenariat et Filiation

Partenariats :

Au jardin, conseils en jardinage



taille-haies


Mon jardin est inscrit aux :